Le chef Frédéric Simonin, MOF 2018, nous parle de miel.

Chef cuisinier qui se forme dans de grands restaurants et acquiert en tant que chef deux étoiles Michelin chez Joël Robuchon, il ouvre son propre restaurant en 2010 à Paris où il obtient l’année suivante une étoile Michelin.
Il vient récemment de publier un livre, La cuisine d’un chef engagé.Un ouvrage dédié à l’association Bleu-Blanc-Cœur qui milite «pour bien nourrir les animaux, afin de bien nourrir les hommes». Il est sacré Meilleur Ouvrier de France en novembre 2018.

Utilisez-vous beaucoup de miels dans vos préparations et pour quels types de plats?

J’utilise effectivement du miel pour diverses préparations. Le miel a toujours fait parti de la cuisine, au temps de la cuisine grecque et surtout de la cuisine méditerranéenne, dans des alcools et autres préparations. J’utilise le miel pour faire des sauces à base de laquage avec du vinaigre pour des viandes plutôt grasses comme le canard ou le cochon.

Vous avez récemment préparé un déjeuner autour des Miels Martine. Qu’est-ce qui vous a séduit nos produits?

Le Miel Martine provient déjà d’un domaine exceptionnel dans le Var.  Il y a des champs absolument magnifiques de lavandes et tout est propice a faire un miel d’exception divers et varié.

Le printemps arrive enfin. Quelles sont vos inspirations pour la cuisine de cette saison?

Une vinaigrette, onctueuse avec du miel d’acacia et vinaigre de xérès avec des écorces d’orange confites sur des pétales de navet et radis blue meat qui peuvent se manger tels quels, ou bien avec un crustacé.
www.fredericsimonin.com/
Page Instagram

Vélouté de Butternut avec du Miel de

Châtaignier Martine par Frédéric Simonin.